Duels acrobatiques au concours de hip hop

Mercredi 26 juillet 2017, six jours se sont écoulés depuis l’entame des VIIIe jeux de la francophonie en Abidjan. Aux portes du Palais des sports de Treichville cet après-midi, l’affluence est massive rien que pour voir concourir les crew hip hop qui se sont donnés rendez-vous ce soir à partir de 20H00.


Aux environs de l’heure promise, l’ambiance est déjà à son sommet, il faut croire que la population abidjanaise n’a pas voulu se faire raconter l’événement. A notre arrivée en salle, le Sénégal et la France se tiennent en respect. Mais très vite, une légère supériorité des « pokemon » aura raison des dakarois. Prochaine Battle, la République démocratique du Congo fait face à la jeune équipe du Maroc.

Gestes de Ouf,
Sauts hyper dangereux

La chorégraphie de nos amis de Kinshasa est super risquée. A priori, une démo hors du commun. Hélas, impossible de savoir si c’est le trop plein d’audace ou la trop grande prise de risques qui a coûté la place aux congolais. Sur ce coups-là, les marocains s’en sortent et sont qualifiés pour la grande finale avec certainement le souvenir d’une prestance adverse qui de peu a failli leur coûter la défaite.

Ainsi, au moment où tous s’attendent prochainement à une bataille chorégraphique qui déterminera le second finaliste de cette soirée, c’est contre toute attente que l’on assiste au travers de la bataille France-Cameroun, à ce qu’on pourrait appeler une finale anticipée. Oui, un choc de titans, une Battle serrée ou s’entrechoquent extravagance et talent. Nul n’a envie que ça se termine, mais comme le dit si bien un adage africain : « Les bonnes choses sont de courte durée ».

Suite à une victoire de l’équipe camerounaise, les « pokemon » sont éjectés et n’ont plus espoir qu’en cette médaille de bronze qu’ils obtiennent en s’imposant à l’adversaire malheureux, victime de l’équipe marocaine. A l’issue donc de cette VIIIe édition des jeux de la francophonie, la République Démocratique du Congo s’en tirera bredouille des compétitions hip hop.

La Finale

Moment de trêve avant la grande finale, le DJ met le feu aux platines et …, l’un des membres du jury de cette discipline de danse urbaine s’illustre majestueusement de ce qu’on pourrait lui imputer à raison comme art de prédilection, à savoir la danse hip hop.

C’est la grande finale. Marocains et camerounais s’affrontent pour la première place. Même rythme, toujours le même enthousiasme et bien entendu la même rage de vaincre à laquelle tous ont porté un toast. Au final, les coéquipiers de Yaya le camerounais triomphe de la battante équipe du Maroc qui sans tricher aura donné tout le meilleur d’elle-même.

Merci @Issouf avec qui j’ai co-écrit l’article
Crédits Photos : Benjamin Yobouet

À propos de l'auteur

Luc Kouade

Je suis Kouade Luc, géographe de formation, adepte du développement par les Technologies de l'information et de la communication. Je trouve l’essentiel de mon plaisir à écrire afin de contribuer comme je peux à l'évolution du monde scientifique. Aussi, le blog est une réelle passion que je fais vivre entre temps libre et activités scientifiques. Bonne lecture et surtout prenez y gout. Toujours dispo. Amicalement

Archives par auteur

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares