Blogueurs, on ne vous prend pas ici pour la dernière roue des médias

Article : Blogueurs, on ne vous prend pas ici pour la dernière roue des médias
Étiquettes

Blogueurs, on ne vous prend pas ici pour la dernière roue des médias

« Presse internet », si vous lisez ces mots sur un badge pendant ces 8ème jeux de la francophonie, pas besoin de chercher longtemps, il s’agit certainement de blogueurs.

Et oui, c’est suffisamment rare pour être souligné, les blogueurs ont été accrédités pour les jeux d’Abidjan.

Blogueurs, journalistes, mêmes accès, mêmes facilités

Wi-fi, ordinateurs, salle climatisée, café… On est aussi privilégié que nos confrères « journalistes ».
Chouchoutés et traités presque comme des rois, on a obtenu des badges qui nous permettent d’avoir un accès facilité à tous les lieux où se déroulent les compétitions sans restriction.

Les matins, arrivés dans la salle de presse, des bénévoles nous font et nous servent du café ou du chocolat chaud. Rien de mieux pour mettre en jambes et donner du peps !
Le café est d’ailleurs disponible toute la journée et on peut en reprendre autant de fois qu’on le souhaite.

De plus, pour ceux qui, comme moi, n’ont pas envie de se coltiner leur ordinateur de la maison à la salle de presse, des postes sont installés sur place 24h/24 pour nos différents travaux.

Alors, même si la connexion n’est pas terrible, on ne se plaindra pas que le comité d’organisation des jeux de la francophonie ait essayé de faire de son mieux pour nous mettre dans de bonnes conditions de travail.
Comme on le dit chez les Ivoiriens « quand c’est bon il faut le dire »
Merci d’avoir eu la délicatesse d’associer les blogueurs !

Partagez

Commentaires

Fotso Fonkam
Répondre

Qui va se négliger ? :D

Paul Emmanuel NDJENG
Répondre

Ahahahah !
Profitez-en bien.
Belle initiative.
On attend vos retours d'expérience, mais personnellement, je suis vraiment content pour vous.
Keep up the good job ! ^_^

Aboudramane koné
Répondre

En tout cas. gbès est mieux que dra.

Mireille flore chandeup
Répondre

C'est trop bien quoi!

Samantha Tracy
Répondre

Lentement mais surement, les organisations comprennent que la "Presse Internet" a son mot à dire.

Awanabi
Répondre

Contente pour vous. Très souvent au Bénin on nous ignore. Mais on y arrivera petit à petit. C'est un défi à relever

Jean Paul Soro
Répondre

C'est un petit pas pour les autres mais un grand pas pour les blogueurs

Missmanuella
Répondre

Une excellente nouvelle. Que ça continue.